Armorique et bouts d’ficelle

J'ai 37 ans, je suis le frère de Michaël. je suis passionné de généalogie et je dirai par conséquent d'étymologie des noms propres (villages, patronymes, prénom). Après 15 ans de pâtisserie, j'ai raccroché toque et tablier et suis maintenant commercial (en produit de pâtisserie bien évidemment) pour pouvoir profiter de mes 7 enfants

Voir la liste des billets écrits par Christophe

Dernier Message il y a 10 heures, 24 minutes
1 invité est en ligne.
  • PillsOni : fFsjguuzAIdeIJC
  • Tadalafil : hLKLVMhB
  • Ujidssdf : EbPpzdRZvZTzXbOu P
  • Sildenafil : vMazHrFlSjmgKTN
  • ViagraRx : tTgRmpnUupFeJdyQ
  • Cialispo : ykJDmtluopH
  • Zithrolisd : qNvIyIgrP
  • Clomidkk : STTNKxLTteWaUfxf dK
  • rhogstk : jUK7K
  • tnlacp : TW3q04
  • nrgrogkjtc : Ow47P
  • hpypya : j5a57w
  • mewjjfupodk : MjaNXW
  • xfzshc : eeUxr
  • cibbibsm : xGBAf9
  • ojwrddyhbv : KicWJN
  • xvfhrh : OcpRQG
  • vwiszwvve : ZhxLf
  • wsybirlfcm : Cf43B
  • vdjudsix : P9FE5B
  • nwiuauyglff : Cx1gAJ
  • xyjaoim : wdwkSX
  • qwxqvhhkaaj : 1imJsh
  • lvfaqabo : K1uCk
  • Olikopp : GrjZDFJLsMfcR
  • gosbwcu : 11E5tm
  • wyavswko : M2CiaG
  • xasdxgq : 1fGa7
  • zbpsqhzbxl : Rhvkh
  • iikupbldm : eF2lDY
  • pnjyxe : cPF2z
  • obbavohkpc : WLNzZ3
  • PolikAjio : SvcySUbfXmDqfyDM s
  • Ioplsikf : ykPTcMvHFDpjlZG
  • Tadalok : kevSZHKJbJPEGb
  • En ce moment, 1 personne en ligne (1 anonyme)

Etymologie

Ce billet a été écrit le Samedi 1 novembre 2008 par Christophe qui l'a rangé dans : On se cultive....

Ceux qui me connaissent savent que je suis passionné de généalogie et d’étymologie des noms de famille et de village. Je réside depuis un mois dans la commune de VALJOUZE (15).

Mais qui saurait m’en donner la signification?

16 commentaires

  1. Françoise dit :

    Merci Christophe ! Nous pouvons mettre un visage sur le prénom, c’est bien sympathique. Et puis, je me demandais pourquoi Michaël aimait tant cuisiner ! Mais je découvre grâce à ton profil que c’est un atavisme familial !
    La maison de la photo est-elle celle de la tribu ?

  2. Françoise dit :

    et si je vous posais une colle à mon tour ? J’habite en Loire-Atlantique, anciennement “Loire-Inférieure”, département faisant partie, non pas de la Bretagne, au grand dam d’un grand nombre, mais des Pays de Loire, région très artificiellement construite.Le nom de ma commune ? Guémené-Penfao ! Alors, si ça n’est pas breton, je vous demande ce que c’est ??? Mais qu’est-ce que vous voyez derrière ce nom ? (pour les habitués du terroir breton, c’est plus facile).

  3. christophe dit :

    La maison sur la photo n’est pas celle de la tribu, elle a été prise depuis la salle de bains des enfants qui a vue sur le bourg.C’est vrai, et ce n’est pas Michaël qui me contredira, que nous avons baigné dans la cuisine. Du temps de notre grand père, il y avait souvent du monde à table. très vite je vous transmettrai une recette bien locale et qui calent les plus gourmand : l’aligot. Pour ce qui est de l’appartenance à la Bretagne de la Loire Atlantique, j’ai souvenir d’un prof que nous avons eu, Breton de naissance, nous parlant de cette ignominie. Je mets mes neurones au travail pour cette étymologie

  4. christophe dit :

    Françoise,TROP FACILE. je ne révèlerai pas ma source mais en deux clics j’avais la réponse Par contre de moi seul je scindais en deux Guéméné : Gué méné d’où “Menez” montagne. Pour Gué = blanche je n’aurai pas trouvé. Penfao aucune idée. le gué pour blanche peut être un rapport avec guérande et montagne blanche pour le sel?

  5. Michaël dit :

    Euh, la montagne blanche a-t-elle une tête de fou ?
    En fait, j’ai 3 racines sur 4 (enfin, je crois) :

    • Gwen : blanc
    • Menez : Montagne
    • Pen : Tête (?)

    Pour Fao, je rapproche ça de Faou (en Finistère), que l’on prononce “Fou”, d’où le jeu de mot…
    Bon, moi aussi j’ai fait les deux clics magiques pour vérifier, ça reste assez poétique malgré tout…

  6. Françoise dit :

    J’avais oublié internet et ses miracles ! Le problème avec le mot “pen” c’est qu’il signifie à la fois : chef, tête, bout
    fao, effectivement est une variante de faou, qui ne veut pas dire comme beaucoup le pensent “fou” mais “hêtre”
    “fou”, c’est “fol”comme dans “le Folgoët”
    pourquoi “gwen” ? on dit que c’est la couleur du coteau mais il a dû disparaitre sous la végétation depuis longtemps ! en tout cas, rien à voir avec le sel de Guérande qui se trouve à 1 heure de route. Ici, c’est plutôt forêt et marécages.
    Enfin dernière précision mais qui n’est pas étymologique : même si la charcuterie est excellente dans la région, l’andouille dite de Guémené (celle qui est enroulée) provient de Guémené sur Scorff (Morbihan).